Un atterrissage de la hausse du nombre de transactions immobilières

Dans leur dernière note de conjoncture, les Notaires de France observent un « effet de reprise instantanée » qui n’est autre qu’un rebond technique et évoquent une inflexion légèrement baissière des volumes amorcée avant même l’état d’urgence sanitaire.
Pour la première fois depuis mi-juillet 2015, l’évolution sur un an des volumes de transactions est négative (-1,2%), observent les Notaires de France dans leur dernière note de conjoncture (Juillet 2020). Une conséquence bien sûr de la crise sanitaire mais aussi corrélée à une tendance plus générale d’atterrissage de la hausse du nombre de transactions.
En effet, l’observation des chiffres arrêtés à mars met en évidence un nombre de transactions en relative diminution, indiquent les notaires. Après plusieurs années de hausse ininterrompue, les volumes avaient donc déjà entrepris une inflexion légèrement baissière avant même l’état d’urgence sanitaire. Il apparait ainsi que le marché avait atteint un plafond en février-mars, notamment à Paris où les ventes d’appartements des douze derniers mois avaient baissé de 8% (d’avril 2019 à mars 2020).
« La crise sanitaire générera une année de 10 mois en termes de volumes, corrélée à cette tendance plus générale d’atterrissage de la hausse du nombre de transactions », notent les notaires qui estiment « assez vraisemblable » que les volumes de reprise, à la rentrée prochaine de septembre,  confirment cette orientation, tous paramètres égaux par ailleurs.
Source: Diagactu 20/07/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

10 + 4 =

Menu