Le réseau LD2i rejoint la CDI FNAIM

 
Après Diagamter, EX’IM et D.Pro, la chambre des diagnostiqueurs immobiliers de la FNAIM annonce l’arrivée d’un quatrième réseau de franchises avec l’adhésion de LD2i.
 
La chambre des diagnostiqueurs immobiliers de la FNAIM continue d’engranger les adhésions. La fédération a annoncé, vendredi 31 janvier, l’arrivée du réseau LD2i. Après EX’IM, puis D.Pro, il s’agit du troisième réseau rejoignant la fédération en quelques semaines. Diagamter avait ouvert la marche fin 2016. Fondé en 2015, le réseau LD2i compte aujourd’hui 40 cabinets répartis dans toute la France.
 
Longtemps réticent à l’idée de rejoindre une fédération, Guy Depresle, le dirigeant du réseau, s’est finalement laissé convaincre par le président de la CDI FNAIM.  « J’ai rencontré il y a quelques semaines Thierry Marchand qui m’a clairement expliqué la volonté de la FNAIM de défendre l’intérêt collectif des acteurs de la filière du diagnostic immobilier, tout en tenant compte des spécificités en matière de marché et de clientèle de chacun de ses membres, explique-t-il. Je partage pleinement cette vision de l’action d’une fédération. »
 
L’exemple d’EX’IM
 
Le départ « marquant » d’EX’IM de la FIDI en fin d’année dernière a aussi pesé dans sa décision de choisir la CDI FNAIM, précise Guy Depresle qui se dit désormais prêt à apporter, en tant que membre du conseil d’administration, ses « connaissances » et son « expérience » à la fédération.
 
Le développement de la CDI FNAIM s’est nettement accéléré ces derniers mois. Outre l’adhésion des trois réseaux de franchises EX’IM, D.Pro et LD2i, la fédération a également enregistré les arrivées de Légimétrie, acteur majeur du diagnostic technique immobilier et de la mise en copropriété sur Marseille et la région PACA, et d’INNAX, un groupe évoluant sur le marché des diagnostics avant travaux de rénovation/réhabilitation et de démolition des bâtiments.
Thierry Marchand : « Le collectif est devenu primordial, nous avons été trop chahutés ces dernières années »
 
« Notre vision principale pour la CDI FNAIM est bien de fédérer le plus grand nombre d’entre nous pour la défense et la représentation de notre profession autour de ce qui nous lie et non ce qui nous divise, confirme Thierry Marchand. Le président de la CDI FNAIM se dit « très heureux d’accueillir Guy et tout son réseau LD2i » au sein de [son] organisation. « Nous avons besoin d’être unis pour être plus forts, et ainsi pouvoir agir au mieux dans l’intérêt de nos différents métiers. Le collectif est devenu primordial, nous avons été trop chahutés ces dernières années, seuls nous ne pouvons pas être écoutés et entendus. Ensemble et unis nous pouvons améliorer notre profession et nous faire connaitre. Aujourd’hui, nous avons besoin de nouveaux opérateurs, de chefs d’entreprise audacieux, la CDI FNAIM est bien présente pour les accompagner dans leur développement. » 
 
Source: DIAGACTU 10 Fév 2020 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

trois × trois =

Menu